Le Dig Tour est l’évènement idéal pour réunir ses partenaires

CIF Bennes réuni ses partenaires sur l’évènement des TP ! 

Pour CIF Bennes, fabricant français de bennes sur camions pour les travaux publics, Le Dig Tour est l’évènement idéal pour réunir ses partenaires.

 



Les partenaires de CIF Bennes présents sur Le Dig Tour 2023

 

Le fabricant de porteurs Scania et le distributeur local de CIF Bennes étaient donc présents sur chaque étape du Dig Tour en 2023.

 

Sur l’étape de Montpellier du Dig Tour 2023, nous avons rencontrés Alain Breton, directeur commercial chez CIF Bennes qui nous donne le tempo de son activité. 

 

Sur son stand du Dig Tour, le fabricant opte pour une benne demi-ronde, une Poly 4 de 15 m3 de capacité dans une version renforcée en 8 mm en fond et 6 mm de côté en Hardox HB450. C’est déjà une 4e génération de l’un de ses modèles emblématiques pour ce constructeur carrossier presque centenaire.

 

Le partenaire comme Alain Breton, directeur commercial CIF Bennes aime le souligner est Scania. « Nous sommes dans un partenariat fort qui dure depuis quasiment 30 ans avec le fabricant de porteurs Scania car nous sommes aussi de la même région, le Maine-et-Loire, explique-t-il. Dans le cadre de ce partenariat régional, nous travaillons à développer une forme de réciprocité sur le salon Le Dig Tour. Scania expose sur son stand une benne CIF sur un Scania, et nous, nous présentons un Scania avec benne CIF. »  

 

Partenariats, distributeurs, du local au national 

 

CIF Bennes propose des véhicules opérationnels carrossés d’usine que Scania revend à travers son réseau de distributeurs, succursales et concessionnaires indépendants. Ce partenariat de proximité se concrétise dans le programme Ready Built de Scania, « une opération constructeur », dédié au secteur de la construction. 

Sur toutes les étapes du Dig Tour, Scania a d’ailleurs fait le choix d’exposer un bibenne qui roule au biogaz.   

 

Si le responsable commercial parle de carnets de commandes bien remplis, des contraintes d’approvisionnement des porteurs subsistent, au même titre que l’inflation connue du prix des matières premières. « Le programme Ready to Built nous donne une meilleure visibilité sur le type de châssis disponible pour pouvoir lancer la fabrication de la bonne benne, reprend-t-il. D’où l’importance d’entretenir des liens étroits avec les fabricants de porteurs. »  

 

Parallèlement, CIF Bennes a développé son propre réseau de distributeurs. « Aujourd’hui, nous avons 35 distributeurs exclusifs en France. À Montpellier, c’est Hydro Service. À Lyon, Frédéric Pin. Ils nous accompagnent tous sur le Dig Tour », ajoute le responsable. 

 

Les défis du carrossier

 

La principale problématique aujourd’hui sur les chantiers, c’est la sécurité. Pour cela, CIF Bennes développe, conçoit et propose à ses clients, les grands groupes mais pas seulement, ceux qui sont très sensibilisés à l’aspect sécurité, des produits qu’ils vont essayer.

« Nous avons par exemple développé un système mécanique d’interverrouillage de la benne grâce à une poignée de blocage de la trappe arrière. Cela évite tout risque d’une ouverture malencontreuse de celle-ci lors que la benne chargée se lève, ceci sur la durée de vie du matériel », explique Alain Breton.

 

CIF Bennes a également développé le Spyder, un système de déchargement par vis d’Archimède, afin de distribuer les enrobés et éviter ainsi toutes opérations manuelles. Le pilotage électrique de toutes les fonctions de la benne ou du camion est également possible. « L’électrique va permettre de sécuriser la machine, notamment lorsque les chauffeurs ne sont pas assez formés à l’utilisation de la benne. On met de l’intelligence et de la technologie grâce à des capteurs de surveillance évitant les erreurs d’inattention », poursuit le responsable. 

 

Aujourd’hui, CIF Bennes fait majoritairement du TP mais s’élargit également vers l’environnement. « Pour chaque activité dans les TP il y a des modèles de bennes appropriés. Ainsi, chez CIF Bennes, nous faisons 80 % de sur mesure, nous adaptons le modèle en fonction du besoin client, soit un modèle polyvalent, soit du spécifique. Nous étudions tous les besoins », conclut Alain Breton.